Lavage dans Essence : 3€ offerts sur votre 1er achat | code ESSENCE

Actualités

Comment se forment les embouteillages ?

  • par Elise
  • 20 juillet 2017

Qui dit grands départs en vacances dit grands bouchons sur l’autoroute. Chaque week-end de chassé-croisé, le réseau autoroutier français se retrouve encombré de dizaines de milliers de voitures. Et cela finit par coincer.

Comment les embouteillages se forment-ils ? Si cela semble logique qu’un accident puisse créer un gros ralentissement, certains bouchons semblent parfois surgir de nulle part.

Les embouteillages "mécaniques"

Ils sont dus à un accident, des travaux, des feux tricolores, qui vont forcément modifier le trafic automobile sur la portion routière concernée. Le bouchon sera plus ou moins gros en fonction de la durée de la difficulté et du nombre de véhicules concernés. Il en est de même pour le péage d'autoroute. Les exploitants savent très bien qu'en fonction de la densité du trafic et du nombre de caisses ouvertes, avec un temps moyen d'arrêt pour payer, les files d’attente peuvent s'allonger considérablement en un rien de temps.

Les embouteillages "sans cause apparente"

Pour ce type de bouchon, tout cela repose sur la conduite individuelle. À l’origine, il y a un seul et unique conducteur qui va, pour une raison ou pour une autre, ralentir en-dessous d’une certaine vitesse limite. Ainsi, si un conducteur ralentit soudainement par curiosité (pour regarder ce qui se passe de l'autre côté de la route par exemple), ou pour toute autre raison, il va déclencher une réaction en chaîne derrière lui, dans le sens inverse de la circulation. Et chaque conducteur va freiner un peu plus fort que son prédécesseur. Il se produit alors une espèce de vague de ralentissement qui va se propager à environ 20 km/h derrière le premier freinage et qui va finir par provoquer, quelques kilomètres en arrière, un fort ralentissement puis mettre des véhicules à l'arrêt. Les changements fréquents de file et les voies d’insertions sont aussi à l'origine de ce type de bouchon puisqu'ils provoquent des freinages intempestifs.

La résorption du bouchon, fait de séquences en accordéon, tient également au fait que la conduite n'est pas homogène dans tous les véhicules. Certains démarrent plus vite que d'autres, accélèrent (et freinent) plus fort, etc…

 

Pour éviter au maximum d'amplifier un embouteillage, essayez avant tout de faire preuve de politesse et d'être le plus attentif possible aux aléas du trafic !

En résumé, voici une vidéo explicative pour comprendre comment se forment les embouteillages :

Les principaux bouchons annoncés sur les grands axes

Parmi les zones de bouchons identifiées, voici celles qui devraient être les plus gênantes pour les usagers de la route (principalement les jours annoncés difficiles par Bison Futé).

Retrouvez le panorama de l'été par Bison Futé pour tout savoir sur la circulation sur les autoroutes de France.

Amusez-vous à créer vos propres simulations d’embouteillages !

 

Sources :
Le Figaro
Huffington Post