Lavage dans Essence : 3€ offerts sur votre 1er achat | code ESSENCE

Actualités

Véhicules électriques : une arrivée anticipée (Vol.1)

 

A l’ère du tout connecté et écolo, les énergies renouvelables s’imposeront bientôt en maître. Lors de la présentation du Plan Climat,  Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire a fixé un nouveau cap ambitieux : la fin de la vente de véhicule essence et diesel d’ici 2040, au profit de nouvelles solutions telles que l’électrique. L’avenir de l’automobile est, naturellement, une voiture connectée, électrique et autonome. Mais aujourd’hui, le parc électrique ne représente que 1,2%  des ventes en France, derrière les véhicules diesel (47,9%) et essence (47,4%). Les puristes crieront au scandale. Qu’est-ce ? Une voiture sans bruit, sans odeur, sans vibration ! Et oui, navré messieurs, mais c’est l’avenir…

Tout d’abord, que faut-il retenir  du Plan Climat ? 

  • Les ménages les plus modestes bénéficieront d’une “prime de transition”pour remplacer un diesel de 1997 ou un véhicule essence d’avant 2001 par un véhicule propre neuf ou d’occasion. Le montant de cette prime n’a cependant toujours pas été communiqué. 
  • Le gouvernement compte en finir avec la commercialisation de véhicules diesel et essence en France d’ici 2040. L’objectif est lourd notamment pour les constructeurs automobiles

Tout le détail du Plan Climat ici  (Axe 4 - Rendre la mobilité propre accessible à tous et développer l’innovation) https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/sites/default/files/2017.07.06%20-%20Plan%20Climat.pdf 

 

Cette semaine, nous ferons un focus sur la marque Tesla (Berlines et SUV 100% électrique) et nous vous présenterons le fonctionnement et l’entretien d’un véhicule électrique. 

Comment ne pas parler de l’électrique sans parler de Tesla. Le nouveau constructeur créé et dirigé par Elon Musk, inventeur et chef d'entreprise américain, a mis au goût du jour l’électrique. Il invente des voitures écolos pour des passionnés d’automobile. En effet, contrairement à l’ensemble des autres vieux constructeurs, comme Renault ou Volkswagen qui se sont mis à l’électrique, Tesla nous offre des voitures performantes, qui tiennent la route et portent une belle robe futuriste. Tout ceci s’inscrit dans un gigantesque programme de responsabilisation et de nouvelle santé pour le monde, selon Musk. Les tuiles de toit pouvant fournir l’énergie nécessaire à tout un foyer, et les Superchargers sont mis à disposition partout dans le monde, gratuitement, pour recharger sa Tesla. Le Powerwall vous permet de stocker l’énergie produite pendant la journée, par vos tuiles solaires. Tout est fait pour nous encourager à penser électrique. Alors ce sentiment d’éco-responsabilisation est très valorisant mais en achetant une Tesla ou autre véhicules électriques, on cherche plutôt à réduire nos coûts de fonctionnement et d’entretien. 

 

Le fonctionnement et l'entretien

 Au même titre qu’un véhicule traditionnel, un véhicule électrique doit être entretenu pour garantir son bon fonctionnement. Seulement sur une électrique tout est plus simple. Moins de pièces, donc proportionnellement, moins de risque de casse ou de mauvais fonctionnement. 

 De plus, la technologie utilisée pour ce genre de mécanique bénéficie des moteurs brushless en courant continue, pouvant parcourir plusieurs millions de kilomètres, sans entretien. Autant vous dire qu’avec votre bolide électrique vous ne pourrez plus lui faire le coup de la panne.  

Alors si on entretient peu le moteur que devons-nous surveiller ? Tout simplement, les éléments qui sont communs à un véhicule classique. Amortisseurs, pneumatiques, les éléments électroniques et les freins. Pour ces derniers, le système de freinage des véhicules électriques est différent des véhicules thermiques conventionnels. En effet, le système d'alimentation de la voiture électrique récupère une bonne partie de l'énergie cinétique pendant le freinage électrique, et les freins mécaniques sont moins sollicités. L’usure est donc moindre.

  La dernière partie à entretenir est, vous vous en doutez, les batteries. S’il y a bien une chose à laquelle nous somme sensible et qui nous rend dubitatif à l’achat, c’est bien l’autonomie des batteries. En réalité, c’est une fausse bonne raison, car Tesla a montré que l’autonomie de leurs modèles atteint les 400 km, en conduite souple. Et si vous tirez un peu sur la batterie, vous avez toujours à disposition les, pas moins, de 5500 Superchargeurs partout en Europe. Mais revenons à l’entretien des batteries. Globalement tout dépend de la qualité de fabrication et de votre utilisation. Cependant il faudra changer vos batteries en fin de période optimale de capacité. Cette durée est très variable et va de trois à dix ans. Néanmoins cela vous laisse un laps temps assez important, sans vrai coût d’entretien. Un réelle avantage lors de l’achat, qui, en plus de réduire vos coûts de consommation, réduira vos coûts d’entretien drastiquement.

 

Sources :
France Tv Info

Louis