Lavage dans Essence : 3€ offerts sur votre 1er achat | code ESSENCE

Actualités

Sécurité routière : des sanctions plus sévères

 

Ce mardi, Edouard Philippe annonçait en personne le passage du 90 au 80km/h sur les routes départementales. Cette mesure entrera en vigueur dès le 1er juillet 2018 sur les routes secondaires à double sens qui ne possèdent pas de muret de séparation. Le gouvernement, suite à cette application, espère sauver “350 à 400 vies par an”, soit l’équivalent d’une vie par jour. 

Le surplus des recettes budgétaires lié à l’abaissement de la vitesse maximale à 80km/h ira en intégralité aux soins des accidentés de la route. En effet, dans le cadre des textes budgétaires pour 2019, le gouvernement créera un fonds d’investissement pour la modernisation des structures sanitaires et médico-sociales destinées à la prise en charge des accidentés de la route. 

En plus de la vitesse, le gouvernement active d’autres leviers afin de réduire la mortalité sur les routes. Une trentaine de mesures a été dévoilée par Edouard Philippe à l’issu du comité interministériel à la sécurité routière. 

Le téléphone au volant

Le téléphone au volant implique un accident mortel sur 10, cet objet étant considéré comme un “élément de risque considérable supplémentaire”. Le simple usage du téléphone tenu en main ou par kit main libre est sanctionné 135€ ainsi que le retrait de 3 points sur son permis de conduire. 

Désormais, un conducteur qui sera sanctionné pour avoir commis une infraction pouvant mettre en danger quelqu’un alors qu’il utilisait son téléphone pourra voir son permis retenu.

L’alcool au volant

Des contrôles éthylotests anti-démarrage seront multipliés et le port de cet équipement dans le véhicule sera obligatoire pour les personnes dont le permis a été retiré pour la seconde fois pour conduite en état d’ivresse. 

La protection des piétons et cyclistes 

Edouard Philippe souhaite protéger davantage les passages piétons avec des sanctions plus lourdes pour les automobilistes qui ne les respectent pas. En juillet dernier, le nombre de cyclistes tués a augmenté de 20% par rapport à 2010 et le nombre de piétons de 13%. Des aménagements de chaussée pourraient également voir le jour afin de mieux organiser la circulation.

Un accompagnement plus poussé des jeunes conducteurs 

19% des morts sur la route sont des jeunes conducteurs. Des mesures de formation continue pour les jeunes conducteurs sont donc envisagées. Une des pistes également abordée est la prolongation de la durée du permis probatoire.

 

 

Sources : Le Parisien