Actualités

Pour un carburant moins cher : l'union fait la force

  • par Elise
  • 25 octobre 2018

 

Depuis plusieurs semaines, les prix des carburants ne cessent d'augmenter. Des pétitions circulent pour demander à l’État de diminuer les taxes mais il n’est pas certain qu'elles aboutissent. De notre côté, nous agissons pour faire baisser les prix en négociant avec les distributeurs. Notre équipe étudie la possibilité d'une offre d'achat groupé de carburant auprès d'eux.

Nous souhaiterions vous proposer d'acheter un volume de carburant automobile à un prix avantageux et fixé à l'avance.

En réalisant cette opération, vous vous mettez à l'abri des fluctuations à la hausse du prix du carburant pour quelques temps. En contrepartie, vous payez votre carburant avec un peu d'avance. 

Plus nous serons nombreux, plus nous aurons de force pour discuter. Si vous souhaitez évaluer cette possibilité, vous pouvez répondre à ces quelques questions afin de mieux définir notre demande auprès des distributeurs. 

JE SUIS INTÉRESSÉE

 

Vous l’avez constaté, depuis quelques jours, de fortes tensions sont apparues sur les prix des carburants. Le gasoil a dépassé le SP95-E10 dans plus de 52% des stations. Cette augmentation est principalement due à une plus forte consommation de diesel liée à la demande sur le fuel domestique. On retrouve ce comportement chaque année vers le mois d'octobre. Les distributeurs restaurent leurs marges et les remplissages de cuves à fuel font augmenter le prix du gasoil. Mais cette année, ces prix ont déjà très fortement augmenté à cause des taxes. La limite tolérable semble atteinte et le plus dur reste à venir. Début 2019, le gasoil devrait encore augmenter de 6,5 centimes et l'essence de 2,9 centimes.

 

Évolution des prix du gasoil et du sans-plomb depuis deux ans

Déjà plus de 215 000 signatures sur sa pétition contre la hausse des prix des carburants

L’initiative de Priscillia Ludoski nous a intéressée et avons souhaité en savoir plus sur l’origine de sa démarche.

Habitant en Seine-et-Marne et travaillant à Paris, Priscillia utilise quotidiennement sa voiture pour se rendre à son travail. En un an, elle a vu son plein de gasoil passer de 45 à 70 euros. Début 2018, suite à une forte augmentation des prix des carburants, elle a voulu en connaître la raison et a donc fait des recherches sur le sujet. Priscillia a voulu en savoir plus sur la composition des taxes, qui représentent 60% du prix à la pompe. 

Toutes ces recherches l’ont donc poussée à créer cette pétition, le 29 mai dernier, afin d'obtenir des réponses. Son idée étant de stopper la politique d’augmentation des taxes sur les prix des carburants. 

Au début, sa pétition a été relayée par des radios locales, puis par une association d'automobilistes organisant un blocage national contre la hausse du carburant, du 17 novembre 2018. La parution de sa pétition dans les médias il y a quelques jours lui a donné un vrai coup de pouce et lui a permis d'obtenir déjà plus de 215 000 signataires. 

Priscillia et tous les signataires espèrent interpeller le gouvernement et obtenir une explication sur l'intérêt des taxes qui composent le prix des carburants. 

SIGNER LA PÉTITION