Actualités

Bretagne : le point sur les stations en pénurie

En Bretagne, à Brest, toute l'activité du dépôt pétrolier est perturbée depuis le mois de novembre. Et les mouvements sociaux ne sont pas encore terminés.

Selon France Bleu, depuis fin novembre, Jérôme Cussonneau, directeur du dépôt de Brest, analyse les besoins en carburant qui fluctuent de jour en jour. Il explique ainsi : "On a beaucoup plus de mal à prévoir la journée du lendemain depuis fin novembre."

L'objectif est en effet de jongler entre limiter les risques de pénurie en station-service mais également de sur-stockage au sein du dépôt.

 

 

D'ordinaire, chaque semaine le site pétrolier est alimenté en carburant par deux bâteaux dont les venues sont plannifiées 30 jours à l'avance. Cependant, en cas de mouvement social, ces prévisions sont très largement chamboulées. M.Cussonneau opère donc une logisitique compliquée. Et d'ajouter : "en sachant que certains bateaux en ont pour six jours de voyage donc il y a des choses qu'on ne peut pas arrêter".

En ce mardi matin, dans la région Bretagne, nous comptons 12 stations-services en pénurie totale de carburant et une quarantaine en rupture partielle.

 

Consultez l'état des stations-services autour de Brest

 

Consultez l'état des stations-services autour de Rennes

 

Consultez l'état des stations-services autour de Quimper

Bons Plans