Actualités

Comment les prix des carburants sont-ils fixés ?

  • par Elise
  • 4 septembre 2019

 

La structure du prix d’un litre de carburant est souvent bien floue pour la plupart d’entre nous. Entre les coûts de production, de distribution, les taxes, il est parfois difficile d’expliquer les variations de prix que l’on peut constater à la pompe.

La structuration des prix des carburants

Source : Union Française des Industries Pétrolières (UFIP)

 

Les coûts de production représentent en moyenne 30%

Ils comprennent, dans un premier temps, le coût du pétrole brut, qui dépend de plusieurs facteurs :
• les coûts techniques de production, à savoir les coûts d’exploration, de développement et d’exploitation du pétrole brut
• la qualité du pétrole brut
• les impôts dus à l’État qui délivre les permis d’exploitation
• la marge du producteur

D’autres facteurs peuvent influer sur les prix du brut, tels que la situation géopolitique des pays exportateurs, l’évolution des réserves, la parité euro/dollar, ou encore l’offre et de la demande qui font varier les cours du pétrole brut sur les marchés internationaux.

Nous retrouvons ensuite le coût du raffinage, transformation du pétrole brut, représentant environ 5% du prix au litre des carburants. Le coût du raffinage dépend principalement de la demande des consommateurs, mais aussi des capacités des raffineurs à répondre à cette demande. Ils sont indépendants des cours du pétrole brut.

Les coûts d’acheminements, de distribution et marge nette représentent environ 10%

Les coûts de transport-distribution sont indépendants du prix du pétrole brut et du raffinage, mais dépendent des possibilités techniques et des stratégies commerciales des distributeurs. À savoir que la marge brute de transport-distribution ne correspond pas à la marge brute du distributeur, elle intègre les frais logistiques, les frais d’exploitation en station et les taxes et surcoûts indirects.

Les taxes comptent pour 60% des prix des carburants à la pompe

Dans les taxes spécifiques auxquelles sont soumis les carburants, on retrouve : 
• La Taxe Intérieure de Consommation sur les Produits Énergétiques (TICPE) qui s’applique sur les produits pétroliers voués à servir de carburant ou énergie de chauffage. C’est la plus grande part du prix d’un litre de carburant. Elle est plus importante sur l’essence que sur le diesel, et constitue la quatrième ressource fiscale de l’État, soit environ 4,6% des recettes en 2018. 
• La TVA de 20%, qui s’applique sur les produits hors taxes et sur le montant de la TICPE
• D’autres taxes indirectes s’appliquent, comme la Taxe Générale sur les Activités Polluantes (TGAP) par exemple


Lire aussi : [Tendances] Légère hausse pour les prix des carburants - 02 septembre 2019

 

À quoi sont dues les variation des prix des carburants ?

Les variations des prix des carburants sont majoritairement liées aux cours du pétrole brut. Ces derniers peuvent varier en fonction d’événements politiques et économiques, notamment lorsqu’un conflit implique un pays producteur de pétrole, comme c'est actuellement le cas entre la Chine et les États-Unis. Les imprévus d’ordre géopolitique, climatique ou encore technique peuvent provoquer des variations soudaines des prix du brut. 

Lire aussi : Quels jours privilégier pour faire le plein au meilleur prix ?

 

Les prix des carburants en France sont-ils plus taxés que chez nos voisins européens ?

Les taxes qui pèsent sur les prix des carburants sont très variables d’un pays à l’autre et sont responsables en grande partie des écarts de prix entre les pays. En France, elles comptent approximativement pour 60% des prix de l’essence et du gasoil à la pompe. Les différences de fiscalité sur l’essence et le gasoil sont toutefois limitées d’un pays européen à l’autre (sauf cas exceptionnel, par exemple en Espagne et au Luxembourg où l’essence est moins taxée). Cela limite les forts écarts de prix à la pompe qu’il pourrait y avoir entre les différents pays européens.

Il est vrai, la France se situe dans le peloton de tête des pays où les carburants coûtent le plus cher. Mais ce n'est pas le pays où les taxes pèsent le plus dans les prix des carburants à la pompe. En Italie, en Belgique, ou encore au Royaume-Uni, la part des taxes sur le gasoil et le sans plomb sont en moyenne plus élévées.

La concurrence sur le marché national des carburants pèse également sur le prix des carburants. En France, le marché est très concurrentiel et les marges de distribution sont parmi les plus faibles d’Europe. Au niveau international, les écarts entre les différents prix nationaux des carburants sont importants. Ces écarts sont largement dus aux niveaux variables des taxes, le prix du brut étant quant à lui basé sur des prix internationaux.

Source : Connaissance des énergies

 

Essence&CO, l'application mobile pour trouver la station service la moins chère autour de vous, partout où vous êtes

 

 

À lire aussi : 

• Quel prix pour son plein de carburant en vacances à l’étranger ?

• Moins cher, plus vert, le superéthanol E85 séduit les automobilistes

 

Article écrit par – Elise, chargée de communication Essence&CO

 

Bons Plans