Lavage dans Essence : 3€ offerts sur votre 1er achat | code ESSENCE

Actualités

Les nouveaux PV de stationnement sont fructueux pour les communes

  • par Elise
  • 15 février 2018

 

Depuis le 1er janvier 2018, les tarifs des PV pour stationnement impayé ont augmenté. L’amende pénale liée au stationnement payant à 17 euros disparaît, et laisse place à une redevance d’occupation du domaine public, nommée Forfait Post-Stationnement (FPS). Le tarif des contraventions est désormais fixé par les communes, ces dernières fixant le coût horaire du stationnement et chargent les agents de police (ou des agents émanant de sociétés privées) du contrôle du paiement. 

Le montant de ce FPS peut varier de 10 à 60 euros selon les villes. Et il faut dire que cela est plutôt fructueux : la ville de Paris pourrait récupérer jusqu’à 300 millions d’euros en 2018. 

En effet, près de 260 000 PV de stationnement ont été dressés depuis le 1er janvier, soit plus de 5 000 par jour. Avec un montant de 50 euros à Paris, les amendes rapportent donc beaucoup ! Et contrairement à ce que l’on pourrait penser, le tarif des PV de stationnement dans la capitale n’est pas le plus élevé : comptez jusqu’à 60 euros à Lyon. Un choix assumé par la municipalité lyonnaise qui souhaite désengorger les places de stationnement pour permettre plus de “turn-over”. 

Voir le tarif des PV de stationnement dans ma ville

Mais le montant du forfait post-stationnement n’est pas fixé au hasard. Il équivaut à la somme forfaitaire de stationnement correspondant à la durée maximale du stationnement autorisé, qui est généralement de 6 heures. 

Les communes perçoivent directement l’argent, de quoi compenser le coût du déploiement du système qui s’élève, à Clermont-Ferrand par exemple, à 700 000 euros. Cela devrait même pouvoir rapporter le double en une seule année, l’investissement sera donc vite rentabilisé.

Cette mesure, ayant pour objectif de lutter contre les stationnements abusifs, porte déjà ses fruits. En 2017, les automobilistes n’étaient que 7% à payer leur stationnement dans la capitale, contre déjà 17% cette année.

 

 

Sources : RTL, LyonCapitale