Actualités

Comment éviter les crevaisons ?

  • par Elise
  • 22 août 2018

 

Une crevaison peut arriver à n’importe quel moment de l’année. Néanmoins, la fréquence des crevaisons est plus élevée pendant la période estivale. Les automobilistes conduisent plus longtemps en été et bien souvent, il y a plus de travaux sur les routes.
Le risque de crevaison ne concerne pas seulement les pneus usés. Tout pneu peut être perforé par des objets pointus, souvent des clous, des vis, ou des pierres pointues le long de la route lors de travaux, qui adhèrent à l’intérieur de la rainure du pneu.
Bien sûr, les crevaisons ne peuvent pas être totalement évitées mais elles peuvent être empêchées, si des mesures sont prises en amont, afin de limiter les dommages.

Adapter sa pression des pneus aux conditions de route

En plus d’une conduite prudente, veillez à bien surveiller la pression de vos pneus, surtout si vous savez que votre itinéraire comprend des routes endommagées, ou des routes traversant des zones de construction.

Les modèles les plus récents sont équipés d'un système de surveillance de la pression des pneus (TPMS), qui contrôle la pression et déclenche une alerte si besoin. Sans ce système de surveillance, la pression des pneus doit être vérifiée une fois toutes les quatre semaines. 
Si la voiture est plus chargée que d’habitude, il faudra alors augmenter la pression en conséquence. 

« La bonne pression des pneus est un élément important, car si la pression est par exemple de 20% trop basse, la durée de vie des pneus est réduite de 50%. Ainsi, les conséquences peuvent être considérables. Généralement, la pression des pneus devrait être d'environ 0.2 - 0.3 points plus élevée pour des pneus hiver que pour des pneus été. Il faudrait également augmenter la pression de ses pneus lorsque la voiture est très chargée. Si la pression n'est pas augmentée, le flanc du pneu pourrait commencer à s'incurver vers l'extérieur, ce qui le rendra plus vulnérable aux dommages », conseille Martin Drazik, manager produit chez Nokia Tyres.

Des pneus sous-gonflés : quels sont les risques ?

Il faut savoir qu’une pression insuffisante augmente le risque d‘endommagement de la paroi latérale du pneu.

« Un pneu sous-gonflé est plus flexible et le flanc a plus de chance d'être endommagé en cas d'obstacle sur la route. Si cela arrive, le pneu ne peut plus être sauvé : réparer les pneus d'un véhicule avec un flanc endommagé n'est pas prudent, ni recommandé », explique Martin Drazik.

Que faire en cas de crevaison ?

Si vous pensez perdre le contrôle de votre véhicule, arrêtez-vous rapidement, si vous le pouvez, dans un endroit sécurisé. Utilisez votre kit de réparation d’un pneu crevé ou vérifiez que vous avez une roue de secours à disposition ainsi que les outils nécessaires. 

Si l’environnement ne vous le permet pas, installez votre périmètre de sécurité, puis appelez l’assistance routière.

 

À lire également :

• Nouveau contrôle technique : hausse des contre-visites 
• 
Les points à vérifier sur votre voiture avant de prendre la route
• Des pneus 100% recyclés pour Michelin dès 2048

 

Source : Nokia Tyres