Actualités

Gilets jaunes, transition écologique : que propose le chef de l’État ?

  • par Elise
  • 27 novembre 2018

Emmanuel Macron ce mardi matin à l'Elysée./ Photo AFP

Ce mardi 27 novembre, Emmanuel Macron a présenté sa méthode pour assurer la transition écologique alors que les Gilets jaunes affirment ne plus pouvoir joindre les deux bouts et ne décolèrent pas. Voici ce qu’il faut retenir des principales annonces.

Renforcement de la prime à la conversion

Pour Emmanuel Macron, la prime à la conversion accompagne la stratégie de mobilité et crée des emplois dans l’industrie automobile. Elle sera renforcée en 2019 pour l’achat d’un véhicule neuf ou d’occasion. La mesure avait déjà été annoncé par le Premier ministre Edouard Philippe. 

La fiscalité sur les carburants va être adaptée

Cette promesse n’interviendra pas avant trois mois, au terme d’une « grande concertation de terrain » sur la transition écologique. Le chef de l’Etat veut rendre plus intelligente cette taxe aujourd’hui un peu aveugle, et avoir tous les trimestres un rendez-vous qui atténue l’effet d’une envolée des cours mondiaux. Il a semblé ne pas exclure le retour de l’équivalent de la TIPP flottante, système qui consiste à réduire le montant des taxes pesant sur les carburants en période de hausse du prix du pétrole brut, pour lisser le coût de l'énergie pour les particuliers. Cette TIPP flottante avait été mise en oeuvre sous le mandat de Lionel Jospin au début des années 2000, avant d'être abandonnée en raison de son coût pour les finances publiques.

La fermeture des centrales à charbons 

Le président rappelle « une mesure pionnière », qui permettra de « réaliser une grande partie du chemin en matière de climat ». Le gouvernement veut ainsi une montée de « la géothermie » et de la « méthanisation » pour un mix énergétique.

Le parc éolien triplé d’ici 2030

Emmanuel Macron dit vouloir renforcer les énergies renouvelables. « À l’horizon 2030, l’évolution du parc éolien terrestre sera triplée, la part des panneaux photovoltaïques sera multipliée par cinq. Nous développerons aussi l’éolien en mer. » 7 à 8 milliards seront consacrés aux énergies renouvelables.

14 réacteurs arrêtés d’ici 2035

La part du nucléaire en France sera ramenée à 50 % du mix énergétique en 2035 au lieu de 2025. 14 réacteurs seront arrêtés d'ici là. Les deux réacteurs de Fessenheim (Haut-Rhin) cesseront leurs activités à l'été 2020. La décision de construire des réacteurs nucléaires de nouvelle génération EPR supplémentaires attendra au moins 2021.

Emmanuel Macron n'a donc pas annoncé le gel de la hausse des nouvelles taxes prévues le 1er janvier 2019 comme le souhaitent de nombreux Gilets jaunes. Des Gilets jaunes, mobilisés au nord de Toulouse sur l'A62 à Eurocentre, et qui ont écouté le chef de l'Etat, se disent "délaissés et isolés". Ils estiment que le Président a trop parlé du volet écologique. Une partie d'entre eux souhaite de nouveau aller manifester à Paris.

 

Source : La Dépêche, Le Parisien