Actualités

Essence : y aura-t-il une pénurie suite aux blocages ?

Face au projet de réforme des retraites qui agite la France depuis plusieurs semaines, les diverses branches syndicales rattachées à l'industrie pétrolières prévoient un mouvement de grève du 7 au 10 janvier. Ce dernier risque-t-il de provoquer une pénurie d'essence ?

Une mobilisation contre la réforme des retraites

Dans un billet publié sur le blog officiel de la CFE-CGC, le président confédéral François Hommeril déclare : "Nous n’avons été ni entendu ni écouté, que ce soit dans nos interactions directes avec le gouvernement ou par l’intermédiaire de la mobilisation dans la rue". Et d'ajouter : "en cohérence avec l’engagement de la CFE-CGC dans les mobilisations des 5 et 17 décembre, nous participerons à la manifestation programmée pour le 9 janvier 2020."

De son côté, la FNIC-CGT (Fédération Nationale des Industries Chimiques) souhaite également mobiliser un maximum de salariés. Dans un communiqué, la branche syndicale affirme : "Conformément à la proposition confédérale, la FNIC-CGT appelle à faire des 9, 10 et 11 janvier des journées de grève totale pour l’ensemble des travailleurs."

Fin décembre 2019, la branche Pétrole de la CFDT avait entamé des négociations salariales pour 2020 avec l'UFIP, l'Union Française des Industries Pétrolières. Toutefois, aucun accord satisfaisant n'a été trouvé. Parallèlement, lors de son passage à France Inter sur le sujet de la retraite à point, Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT avait affirmé : "Je vous le dis : ça va monter très très fort au mois de janvier, en désaccord sur l'âge pivot. La CFDT va interpeller les parlementaires et mener des actions. On ne peut pas accepter cette mesure injuste."

De son côté, Le Monde, cite les propos de Hakim Belouz, délégué syndical central FO chez Total, qui, en référence aux mouvements de blocages, affirme : "On va appuyer sur l’accélérateur".

Pour rappel, au mois de décembre, les professionnels du bâtiment avaient organisé divers blocages des dépôts pétroliers afin de protester cette fois contre une hausse du gazole non routier. Il est en effet prévu que le prix du litre du GNR passe de 80 centimes à 1,40 € en s'alignant sur le cours du gazole classique.

Station-service

 

Y aura-t-il une pénurie ?

Face à ces diverses intentions de blocage,  le ministre de l'économie et des Finances Bruno Le Maire assurait toutefois ce matin sur France Inter qu'il n'y aurait pas de risque de pénurie.

Rappelons qu'une station-service présente entre 2 et 3 jours d'autonomie, voire 5 jours sur les autoroutes. Nous comptons quelque 200 dépôts pétroliers sur l'ensemble de l'Hexagone ; la mise en oeuvre d'un blocage total semble à ce jour peu probable. Notons par ailleurs que l'Etat dispose d'une réserve de 3 mois.

L'application mobile Essence&CO vous propose de comparer les prix de carburant autour de vous mais également de signaler à la communauté les stations en rupture.

Télécharger Essence&CO pour iOS

Télécharger Essence&CO pour Android 

 

Vous pouvez également consulter notre carte interactive présentant en temps réel l'état des stations service en France :

 

Bons Plans