Actualités

Rétroviseur cassé ? Que faire ?

Une voiture ou un scooter passe un peu trop près, un acte de vandalisme sans raison particulière... les rétroviseurs sont souvent les premiers éléments du véhicule à être brisés en cas de choc. Mais alors que faut-il faire et est-ce légal de rouler avec un rétroviseur brisé ?

Le coût d'un rétroviseur peut vite grimper. Ce dernier est composé de plusieurs éléments. Il y a effectivement le miroir mais également la coque en plastique extérieur, un moteur électrique afin de pouvoir le contrôler depuis le volant et parfois un filament pour le dégivrage. Certains rétroviseurs sont plus complexes et intègrent des clignotants.

 

Rétroviseur cassé ? Que faire ?

 

Prise en charge de votre assurance

Les actes de vandalisme étant nombreux, les assurances pensent d'abord à se protéger elles-mêmes. En effet, si le responsable n'a pas été identifié, votre assurance ne procédera à aucun remboursement, même après un dépôt de plainte au poste de police. S'il s'agit d'un véhicule qui a endommagé votre rétroviseur, il peut donc être utile d'avoir le réflexe de dégainer son téléphone et photographier sa plaque d'immatriculation.

Toutefois si vous disposez d'un contrat de type tout risque, ce dernier inclut une garantie "bris de glace". Les spécificités de remboursement et de prise en charge dépendront donc de la nature de votre contrat.

Si le boitier du rétroviseur est complexe, il est possible que la réparation doive être effectuée directement chez un garagiste. Si les dégâts ne concernent que le miroir, vous pouvez sans doute, dans une certaine mesure effectuer cette réparation vous-même.

 

Ce qu'en dit la loi

Selon le code la route, le véhicule doit avoir au moins un rétroviseur positionné à gauche ainsi qu'un rétroviseur intérieur. Si ce dernier est absent, ou si le champ de vision qu'il propose est souvent obstrué, notamment dans les utilitaires, alors le véhicule doit disposer d'un rétroviseur à droite.

Il est bon de noter que les réparations du boitier avec du ruban adhésive peuvent être sanctionnées et ne seront pas recevables lors d'un contrôl technique. D'ailleurs lors de ce dernier, si par défaut votre voiture dispose d'un rétroviseur positionné à droite - choix fait par le constructeur - alors celui-ci devra être présent et en bon état.

Sans surprise, il est donc interdit de circuler si votre véhicule n'est pas conforme. Si le miroir de votre rétroviseur est brisé, il est jugé inutilisable et vous mettez ainsi la vie d'autrui en danger. Cette infraction est sanctionnée par une amende forfaitaire de 68 euros majorée à 180 euros si le paiement n'est pas effectué 45 jours après son émission.

 


 

Suivez nos actus, conseils et bons plans !

Essence&CO sur Twitter    Essence&CO sur LinkedIn    Essence&CO sur Facebook

 


Guillaume Belfiore Guillaume Belfiore
Responsable Marketing Digital & Branding

 

 

 

Bons Plans