Actualités

Coronavirus : la crainte d'une 2nde vague fait flancher le baril

Alors que depuis quelques semaines le cours du baril de Brent recouvrait quelques couleurs, son prix commence à flancher et la remontée progressive à un prix normal aux alentours de $65 est moins certaine.

On l'a remarqué en station service, les prix à la pompe, bien que largement inférieurs à la normale, remontent doucement pour l'ensemble des carburants depuis la fin du confinement. Toutefois, il est possible que la reprise ne soit pas aussi linéaire..

 

Un avenir incertain

Si la plupart des pays du monde ont entamé leur déconfinement et recommencent à importer du pétrole pour le secteur des transports, quelques craintes subsitent. A Londres, le baril de Brent est à 37,16 dollars alors qu'il est resté deux semaines au-dessus des 40 dollars.

Prixdubaril.com rapporte les propos de Paola Rodriguez Masiu, analyste de Rystad, lequel affirme : "les prix sont de nouveau sous pression car les inquiétudes sur le rythme de la reprise de la demande se sont intensifiées".

 

 

L'impact des États-Unis

Notons par ailleurs que les États-Unis viennent de passer la barre des 2 millions de personnes infectées du COVID-19 avec une hausse mensuelle dans certains états, comme au Texas ou en Caroline du Nord.

Par ailleurs, le pays voit ses réserves de brut augmenter à plus d'une demi-milliard de barils ce qui se traduira par une faible demande d'importation et affectera donc le marché.

Enfin la banque centrale des États-Unis prévoit une chute du PIB américain et estime que la reprise économique sera longue et difficile.

Le cours du baril WTI a donc eu des effets sur le baril de Brent et, par un effet boule de neige, cela pourrait donc affecter les prix en station dans l'Hexagone. Affaire à suivre.

KIDIOUI
Carte Carburant Essence&CO by Anytime
Votre voiture
au meilleur prix