Trophée Roses des Andes - Rencontre avec les Filles à l'Ouest

Le 10 avril se déroulera la 3ème édition du Trophée les Roses des Andes, un rallye 100% féminin à but humanitaire. Il s’agit d’une course d’orientation et non de vitesse, le classement sera établi en fonction du nombre de kilomètres parcourus. Les roses ont pour but de traverser le désert Argentin, à travers différentes étapes, au volant d’un 4X4 et d’apporter leur soutien à l’association Les Enfants du Désert. 

C’est dans des circonstances plus que comiques, nous avons rencontré les Filles à l’Ouest, participantes du rallye. En effet, elles étaient tombées en panne avant même de commencer le raid ! En allant les dépanner, nous en avons profité pour leur poser quelques questions.

Mélissa Cottin, les Filles à l'Ouest Hélène Gloux, les Filles à l'Ouest
Mélissa a 27 ans, c’est une nantaise pur beurre complètement déjantée. Elle carbure aux Schtroumpfs qui piquent et est fan des chats et des poneys. Cette pile électrique est à l’origine du projet et a embarqué Hélène, sa co-pilote, dans l’aventure du Trophée les Roses des Andes. Hélène a été assez folle pour suivre Mélissa. Cette bretonne de 26 ans a déjà plusieurs raids à son actif, un rallye en autonomie en 2008 et le 4L Trophy en 2010. Passionnée par le voyage et l’aventure, elle ne pouvait pas dire non à Mélissa pour réaliser un nouveau défi.

Avec ces deux personnages totalement décalés, l’aventure promet d’être mouvementée !

Qu’est-ce qui vous a donné envie de participer au raid ?

Nous avons décidé de participer à ce trophée sur un coup de tête, nous n’avons pas vraiment réfléchis. C’est seulement à quelques mois du départ que nous avons décidé de nous lancer dans l’aventure. 

Nous avons le goût de l’aventure et cherchons à dépasser nos limites. On fonce tête baissée pour mieux vibrer !

Comment s’est monté le projet ? 

A l’arrache. En à peine deux semaines, nous avons créé l’association les Filles à l’Ouest et avons commencé à récolter des fonds pour avancer. On pense que cette courte période nous a aidé à aller jusqu’au bout. Nous étions obligées de foncer dans le tas sans vraiment réfléchir pour obtenir ce qu’on voulait et ça a marché.

Comment s’est passée votre recherche de financement et où en êtes-vous ?

A vrai dire, ça s’est super bien passé. Nous avons trouvé une identité à notre association et nous pensons que c’est ce qui a fait notre force. Ce côté fou et sérieux à la fois a bien marché et nous avons pu boucler notre budget. Il y a même quelques partenariats de dernière minute qui vont peut-être nous permettre d’augmenter le don fait à l’association les Enfants du Désert.

Qu’est-ce que vous attendez de cette aventure ?

On a envie de nous en prendre plein la tronche émotionnellement, que ce soit par les paysages que par la découverte d’une nouvelle population et d’une nouvelle culture. 

Nous voulons vivre l’aventure à fond, aller jusqu’au bout et dépasser nos limites. Nous cherchons également à nous couper du monde, nous allons être obligées de nous déconnecter totalement de ce que nous connaissons actuellement et ça va nous faire du bien.

Comment avez-vous organisé la voyage ?

Pour le moment, nous avons plutôt réfléchi à comment nous allons nous organiser pour nos sponsors et les personnes qui nous suivent. Quant à nous, on verra sur le moment, on se laissera porter et on verra comment ça se passe.

Tout est-il prêt ? 

Oui, nous avons tout ce qu’il nous faut. On se demande juste si tout va passer dans nos valises…

Trophée Roses des Andes, les Filles à l'Ouest

Quelles ont été les difficultés rencontrées au cours de la préparation ?

Ce qui fut le plus dur était de trouver le temps de tout faire. Il a été très difficile de conjuguer vie professionnelle, vie personnelle et le raid.

Nous n’avons pas trouvé la façon de rallonger le temps mais ça nous aurait bien aidé. Les journées ont été très longues ces derniers mois et nous partons avec un capital fatigue assez important… On va tenir sur les nerfs tout le long du trophée, ça promet de nombreux fous rires !

Quel est votre état d’esprit avant le départ ?

Mélissa flippe complètement, ce qu’il faut savoir c’est qu’elle n’a pas voyagé depuis 17 ans ! Sinon, nous sommes impatientes de partir et d’enfin réaliser ce que nous sommes en train de préparer. 

Des craintes ? 

Notre plus grande crainte, c’est de décevoir toutes les personnes qui nous accompagnent depuis le début. Nous avons également peur que le raid passe trop vite et qu’on ait le baby blues après toute cette aventure…

Evidemment, nous craignons aussi de nous perdre en plein milieu du désert et de ne plus savoir quoi faire ni où aller.

Un dernier message ?

“Deux nantaises en Argentine ça va se savoir”, Hélène.

“Ça va être trop cool, on va bien se marrer !”, Mélissa.

Trophées Roses des Andes - les Filles à l'Ouest

Vous pouvez suivre l'aventure des Filles à l'Ouest sur leur blog et sur leur page Facebook !

L'économie pétrolière : vers quel avenir ?

“description

Le site ecoreuil.fr, où l’on trouve soldes, codes promo et réductions chez des centaines de marchands, vient de publier une infographie sur l’économie pétrolière. Celle-ci, présentant de multiples données, résume parfaitement l’état du paysage économique pétrolier international.