Collections françaises : focus sur les Youngtimers


Désormais, Essence vous offre la possibilité de partager sur le blog votre passion pour l'automobile. Vous êtes spécialiste dans un domaine particulier, ou juste amateur ? N'hésitez pas à nous faire signe si vous souhaitez publier vos écrits ici-même !
 

preview-fonctionnement-essence

Aujourd'hui, nous laissons place à Louis, 18 ans, et étudiant en école de commerce à Angers. 
Utilisateur régulier d'Essence, il se sert de l'application environ 2 fois par mois lors de ses trajets Angers <> Nantes. 
Passionné d'automobile depuis ses 16 ans, la beauté de l'objet le captive. Ce que nous pouvons voir comme un objet à 4 roues, lui le voit comme un objet d'art et d'orfèvrerie.
Sa voiture de rêve ? La Mustang 68.

 

 

Si vous êtes passionné d’automobile, la collection est forcément quelque chose qui vous a déjà traversé l’esprit. Pouvoir parader dans des bolides ou des voitures présidentielles d’un autre temps est un véritable plaisir, mais le coût de cette passion n'est pas neutre. Cependant, grâce à une nouvelle forme de collection, cette passion devient plus accessible. Les années 80 abritent des trésors que les « Youngtimers » s’arrachent.

DeLorean DMC 12

La passion Youngtimer

Les Youngtimers sont des voitures typiques des années 80. Petites, pas forcément esthétiques au première abord, elles séduisent de plus en plus de jeunes comme des moins jeunes. Ces conducteurs veulent, pour certains, revivre leur jeunesse et pour d’autres acquérir un bout de l’histoire de l’automobile. Chez les Youngtimer, il y en a pour tous les goûts et pour toutes les bourses. De la 2cv à la DeLorean DMC-12, vous n’avez plus qu’à faire votre choix. 

Il demeure que les même questions se posent lorsque l'on achète de l’ancien. Toutes les pièces pour l'entretien seront-elles disponibles ? Combien va me coûter l’assurance ? Vais-je me ruiner en achetant ce genre de véhicule ? 
Par exemple, Renaud Roubaudi (Président de Petites Observations Automobiles) nous présente sa Lancia Beta 2000, une voiture qui se situe entre 10 000 et 20 000€ d’occasion. Pour ce type de véhicule facile d’entretien et de restauration, Renaud indique qu’il faut compter entre 1000 et 1200€ pour les grosses rénovations, mais qu’un entretien classique suffit en général.
Et pour l’assurance, qu’en est-il ? Encore une fois, cela reste raisonnable, avec une assurance « voiture de collection », on peut s’en sortir pour 300€ par an. Tous ces chiffres dépendent naturellement du modèle, de son ancienneté et de son état d'occasion. 

Si vous souhaitez faire l’acquisition d’une Lamborghini 350 GT, la première voiture commercialisée par le constructeur italien et produite à seulement 120 exemplaires, évidemment, le chèque sera bien différent ;-)

Lamborghini 350 GT

Comment s'organiser ?

De nombreux sites s'offrent à vous pour chercher et entretenir la Youngtimer de vos rêves. L’achat d’un tel véhicule est une affaire de passion, mais également un achat raisonné. Avec des voitures actuelles, de plus en plus aseptisées, sans véritable caractère, le charme de l’ancien revient en force et reprend de la valeur.
Et si on a un budget restreint ? Les Youngtimers sont souvent un juste milieu entre la collection, la passion et le portefeuille. Ce sont les collections qui vous coûteront le moins cher. Souvent produites en quantité folle, les pièces détachées sont faciles à trouver et peu coûteuses, de même que le véhicule d’origine. 

Si l'on prend l’exemple de l’hyper star, la 205 GTI, la plus commune de ce type d’occasion. Vous pouvez vous en offrir une dans un état plutôt correct pour près de 10 000€.  

205 GTI

 

Mais la chose à ne pas oublier, avant d’acheter une ancienne, pleine de charme, que vous aller chérir et bichonner : il faut trouver un garagiste de confiance. Que vous n’ayez pas l’impression de vous faire avoir à chaque vérification...!
Les Youngtimers restent un moyen peu onéreux et simple pour faire la part entre passion et investissement.

 

Louis

 

Un alignement rapide des fiscalités diesel-essence

Vers la fin du diesel

Notre ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, était invité sur BFM TV vendredi dernier pour parler des hydrocarbures et des carburants notamment. Ce qu’il en ressort : il faut aligner au plus vite le gasoil sur le sans plomb pour favoriser la transition vers une autre motorisation. Et cela devrait être plus rapide que prévu.

Vers la fin du diesel ?

Vers la fin du diesel

La part de marché des véhicules diesel ne cesse de diminuer depuis quelques mois dans l’Hexagone. Et ce en partie à cause de l’apparition des vignettes anti-pollution dans les grandes villes, et de la hausse des prix à la pompe. Néanmoins, les voitures diesel ont encore de beaux jours devant elles, notamment dans les campagnes.