Actualités

Voiture neuve : faut-il acheter du diesel ou de l’essence ?

Il n'y a pas si longtemps encore, le diesel était considéré comme un carburant accessible et rentable, il était même parvenu à se faire une belle place sur le marché. Désormais délaissé au profit de l'essence, ce carburant perd de son intérêt pour de nombreux utilisateurs. Dénoncé par les écolos, le diesel est aussi au cœur d'une véritable guerre des prix initiée par le gouvernement. Bien que l'essence soit devenue le carburant de référence, le diesel continue à faire des adeptes. Quel type est le plus intéressant lors de l'achat d'une voiture neuve ? Voici les éléments à prendre en compte pour trouver le mode de consommation qui vous correspond.

L'essence, mise en avant face au diesel

Depuis quelques années, l'essence gagne du terrain face au diesel. Relégué parmi les types de carburants « moins avantageux », le diesel est couramment considéré comme une source de pollution majeure.

Doté d'une lourde réputation, il subit de plus un matraquage intensif initié par l'État, et connaît ainsi des hausses de prix conséquentes qui se répercutent sur le prix d'achat des véhicules neufs. Cette réalité confère au véhicule diesel un avantage financier certain, même si vous achetez une voiture de mandataire. Les prix affichés pour une Citroën C3 Aircross chez ce courtier le confirment : si les modèles essence sont globalement moins remisés que ceux au diesel (19.2% de remise contre 21.3% pour le diesel), leur prix de vente reste bien plus intéressant si vous cherchez à faire des économies sur la dépense initiale

 

 

Choisir son carburant en fonction de l'usage prévu pour la voiture

Le choix du véhicule et de son type de carburant dépendra de l'usage que vous en ferez. Estimer les performances générales et le rendement optimal de votre voiture vous offrira de précieux indices sur le mode de consommation qui pourrait vous convenir.

Si la voiture est destinée à parcourir les petits trajets du quotidien, un modèle à essence sera recommandé. Fréquemment utilisée en ville, la voiture à essence s'avère rentable sur de courtes distances. Consommant moins que le diesel dans un environnement urbain, l'essence est le carburant le mieux adapté à la vie en ville.

Les versions diesel s'adressent aux conducteurs ayant besoin de parcourir de longues distances tous les jours, car leur consommation sur de longs trajets est plus intéressante. Si le véhicule diesel s'adapte mieux à ce type de trajets, c'est parce que votre moteur a le temps de chauffer pour optimiser les besoins en carburant.

Le moteur essence, bien plus gourmand ?

Si les véhicules essence sont moins onéreux que les versions diesel, c'est en grande partie à cause d'une taxation favorable. À motorisation équivalente, il est certain que l'essence est plus économique si vous ne parcourez que de faibles distances annuellement. Cela relève aussi bien du prix d'achat de la voiture neuve que du prix du sans-plomb à la pompe. L'aspect économique du moteur à essence repose également sur ses coûts d'entretien relativement faibles.

Sur la durée, le moteur diesel consomme pourtant moins : son besoin en carburant est de 15% inférieur à celui d'un véhicule essence. Cette économie est réellement effective si vous parcourez plus de 20.000 km en une année. Sa rentabilisation repose sur l'autonomie, la robustesse et la faible vitesse de rotation de son moteur. Malgré une forte dévaluation sur le marché du neuf, les véhicules diesel gardent une meilleure cote à la revente.

Un jeu de prix à l'achat et à l'assurance

Les différences de prix entre un véhicule à moteur diesel et un autre à essence sont fines. Si les revendeurs tentent de les égaliser, les modèles à essence continuent à être proposés bien moins chers. Les prix d'achat et du carburant ne sont pourtant pas les seules données à prendre en compte, car le conducteur doit s'accommoder de coûts supplémentaires :

  • Pour les diesels : un coût d'entretien plus élevé, des pièces de rechange plus onéreuses
  • Pour les essences : un moteur nécessitant plus d'entretien, car moins résistant, des frais de réparations fréquents

À long terme, les véhicules diesel offrent une autonomie appréciable, car ils demandent moins de révisions. Les frais d'entretien à prévoir se résument habituellement à de petites réparations de routine.

Moins solide, le moteur à essence nécessite un entretien régulier : si les estimations des réparations sont peu coûteuses, celles-ci restent assez fréquentes. Elles réduisent automatiquement l'intérêt économique du véhicule diesel.

 

Quelles normes pour la pollution ?

Le diesel subit les attaques véhémentes des écologistes : accusé d'être l'un des principaux responsables de la pollution de l'air, ce carburant émet cependant moins de CO2 que l'essence.

Contrairement à une idée reçue qui s'est développée au cours des dernières années, privilégier l'essence ne serait pas une solution écologique plus intéressante. Notons cependant que le diesel est aussi un émetteur de particules fines. Ces atomes, produits en grande quantité, seraient nocifs pour la santé.

Chez les mandataires, ce contexte a initié un remisage des prix : les revendeurs de véhicules neufs proposent de bonnes affaires sur les modèles diesel, et les concessionnaires suivent le mouvement. Ils proposent à des prix modiques les anciens véhicules diesel repris à des particuliers.

Des taxations à prévoir

En 2017, Nicolas Hulot avait annoncé de nouvelles mesures de taxation. Celles-ci concernent aussi bien les véhicules à essence que les diesels : ces mises à jour devraient aligner les modes de taxation des deux types de carburant, ce qui favorisera une égalisation des prix à la pompe.

En 2019, l'écotaxe sur un véhicule neuf varie de 50 à 690 €, en fonction de son émission de CO2 au kilomètre.

Courant 2018, l'Argus avait annoncé une stabilisation de la part du marché du diesel, malgré un rappel constant de son obsolescence auprès des médias.

Toujours appréciés du public, les véhicules diesel continuent ainsi de faire de la concurrence à l'essence. Majoritaire en métropole, ce dernier répond aux besoins des particuliers ayant besoin d'une rentabilité constatable immédiatement. Il reste pourtant certain que le diesel constitue le carburant de prédilection des plus gros véhicules.

 

Bons Plans