Actualités

Après une hausse record, les prix du pétrole chutent

  • par Elise
  • 25 septembre 2019

 

Après avoir bondi de plus de 14% la semaine dernière, le cours du Brent a fortement chuté pour arriver aujourd'hui à une valeur avoisinant les 62 dollars.

Les prix du pétrole poursuivent leur baisse

Après avoir reculé hier de 2%, les prix du pétrole poursuivent leur baisse ce mercredi et se situent même à un niveau plus bas que celui avant les attaques de drones subies par l’Arabie Saoudite sur ses installations pétrolières. Le cours du baril de Brent est légèrement au-dessus des 62 dollars ce jour, ce qui correspond à l’intervalle dans lequel il évoluait depuis septembre (entre 58,84 et 63,74 dollars). 

Les prix du pétrole ont continué leur recul ce matin après la publication, hier soir, d’une augmentation surprise des stocks hebdomadaires de pétrole brut aux États-Unis.

Pour rappel, l’attaque des sites pétroliers de l’Arabie Saoudite avait réduit sa production de moitié, soit 5% de la production mondiale. La situation s’est arrangée plus vite que prévue, en partie avec les stocks détenus par l’Arabie Saoudite, de l’ordre de 180 millions de barils. La production de pétrole a donc pu être relancée grâce à cette marge de manoeuvre ainsi qu’au rétablissement rapide de ses infrastructures pétrolières.

À lire aussi « Les cours du pétrole s’envolent après l’attaque en Arabie Saoudite »

 

 

PROFITER DE L'OFFRE

 

Les prix des carburants restent stables

La hausse record du prix du baril la semaine dernière faisait craindre une flambée des prix des carburants à la pompe. Mais l’éventuelle hausse de 4 à 5 centimes par litre annoncée par l’Ufip (Union Française des Industries Pétrolières) n’était finalement pas au rendez-vous. En réalité, l’augmentation était plus faible et pouvait varier entre 1 et 4 centimes par litre selon les enseignes de stations service. 

À lire aussi « Hausse des prix des carburants : le comparatif par enseigne »

D’après les chiffres officiels publiés ce lundi par le ministère de la Transition écologique et solidaire, les prix des carburants restent élevés malgré une légère baisse en fin de semaine dernière. Le gasoil, à 1,4298€/L la semaine dernière, a subi une hausse de 3 centimes et s’affiche désormais à 1,4556€/L. Le SP95-E10 (carburant qui contient 10% d’éthanol) a également connu une hausse (+ 2 centimes) et affiche un prix moyen de 1,4850€/L. Le prix du litre de SP95 a aussi augmenté de 3 centimes pour s’afficher à 1,5105€/L. Enfin, le SP98 est à 1,5695€/L et a également subi une hausse (+ 1 centime).

Le cours du pétrole avait déjà entamé sa baisse en fin de semaine dernière, ce qui aurait normalement du se traduire par une stagnation voire une baisse des prix à la pompe. Mais c’était loin d’être le cas dans les stations service du pays. Les prix des carburants pourraient toutefois baisser dans les prochains mois, en raison d’un surplus de production dans les pays du Golfe membres de l’OPEP.

 

À lire aussi :

Les prix des carburants restent élevés malgré une légère baisse - 23 septembre 2019

Les points à vérifier sur votre véhicule en cas de surconsommation de carburant

Y a-t-il une différence entre le carburant de stations service et de supermarché ?

 

Article écrit par – Elise, chargée de communication Essence&CO

 

Bons Plans