Actualités

Comment l'OPEP tente d'enrayer la chute du prix du pétrole

Essence&CO sur Twitter   Essence&CO sur LinkedIn   Essence&CO sur Facebook

Face à l'ampleur que prend l'épidémie de Coronavirus, l'organisation des pays exportateurs de pétrole s'interroge sur les conséquences sur le cours du baril. L'objectif est donc de mieux maîtriser le prix à la pompe.

Jeudi et vendredi, les membres de l'OPEP tiendront un sommet extraordinaire à Vienne en Autriche afin de trouver un accord sur la production pour faire face aux conséquences de l'épidémie du Coronavirus.

Des efforts ont été fournis aux mois de décembre avec une baisse de la production de 500 000 barils par jour de la Russie et de 400 000 de l'Arabie Saoudite. Sur le coup, cette baisse de la production a permis de ré-équilibrer un marché au sein duquel la demande était moins importante. En effet, dans les pays affectés par le Coronavirus, et surtout en Chine, l'importation de pétrole est devenu moindre puisque le secteur des transports est mis à mal.

 

 

Comment l'OPEP tente d'enrayer la chute du cours du baril de pétrole
 

 

Pour mémoire, la Chine importe près de 15 millions de barils par jour, un chiffre presque été divisé par deux depuis trois mois puisque plusieurs villes sont confinées et les avions sont cloués sur le tarmac.

Pour faire face à l'ampleur que prend l'épidémie, début février le comité technique conjoint souhaitait abaisser davantage la production avec 600 000 barils quotidiens de moins, un chiffre estimé à 1 million selon l'Arabie Saoudite.

Selon le PrixduBaril : "L'Agence internationale de l'énergie a révisé en baisse ses attentes concernant la croissance de la demande de brut pour 2020, attendue désormais à 825.000 barils par jour, au plus bas depuis 2011, sous l'effet des conséquences "significatives" du Coronavirus."

Selon les dernières tendances, le prix du carburant en France est toujours légère baisse :

Le Gasoil s'élève à 1,3915€/L.

Le prix du litre du SP95 est à 1,4885€/L 

Le SP95-E10 (carburant qui contient 10% d'éthanol) affiche un prix moyen de 1,4685/L.

Le SP98 passe à 1,5534€/L.

Quelle tendance dans votre ville ?

 

J'habite à PARIS, MARSEILLE, LYON, TOULOUSE, BORDEAUX, NANTES, STRASBOURG, LILLE, RENNES

 

 


 

 

 

Prix des carburants : les stations-services les moins chères à Paris

 

 

 

 


 

 

 

Prix des carburants : les stations-services les moins chères à Marseille

 

 

 


 

 

 

Prix des carburants : les stations-services les moins chères à Lyon

 

 

 

 


 

 

 

Prix des carburants : les stations-services les moins chères à Toulouse

 

 

 

 


 

 

 

Prix des carburants : les stations-services les moins chères à Bordeaux

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

Prix des carburants : les stations-services les moins chères à Nantes

 

 

 

Prix des carburants : les stations-services les moins chères à Strasbourg

 

 

 


 

 

 

Prix des carburants : les stations-services les moins chères à Lille

 

 

 


 

 

 

Prix des carburants : les stations-services les moins chères à Rennes

 

 

 

 

 

 

RECHERCHER DANS UNE AUTRE VILLE

 

 

 

Coronavirus : transports publics réduits, faut-il faire le plein ?

Face au Coronavirus,la situation de crise sanitaire que connaît la France actuellement entraine un grand nombre de conséquences sur plusieurs secteurs. Concernant les transports, les mesures annoncées par le gouvernement ces denriers jours incitent plusieurs villes à réduire leurs réseaux de transports en commun. Cette mesure, à double tranchant, incite elle-même les gens à faire le plein d'essence.

KIDIOUI
Carte Carburant Essence&CO by Anytime
Votre voiture
au meilleur prix