Actualités

Coronavirus : une crise sans précédent sur le marché du pétrole

Essence&CO sur Twitter   Essence&CO sur LinkedIn   Essence&CO sur Facebook

L'épidémie de Coronavirus entraine des effets sans précédent sur le marché du pétrole et la demande est au plus bas au point de déstabiliser complètement l'OPEP qui tente de rectifier le tir face à ce soudain changement.

Le premier trimestre 2020 a été marqué par un changement majeur sur le marché global du pétrole et c'est notamment la situation en Chine qui entraine des répercussions à travers le monde. Touché depuis le mois de décembre par le COVID-19, la Chine est un stade avancé de contamination et a réduit de plus en plus ses importations de pétrole.

En temps normal, la Chine est le plus grand importateur de pétrole au monde. Toutefois plusieurs villes sont actuellement en quarantaine et les gens y sont confinés. Earther rapporte une étude du cabinet d'analyse IHS Markit selon laquelle le mois dernier, les déplacements en voiture, en avion, ou en bateau ont enregistré une baisse phénoménale de 80%.

 

Pétrole : une crise sans précédent sur le marché

 

"C'est encore plus important qu'au pic de la crise de 2008", affirme Jim Burkhard, responsable des recherches du secteur pétrolier chez IHS Markit.

Les analystes anticipent déjà que la demande globale de pétrole sur toute l'année 2020 sera inférieure à celle de 2019.

Aujourd'hui à Vienne en Autriche, l'OPEP, regroupant les pays exportateurs de pétrole, tentent de convaincre la Russie de baisser sa production afin d'enrayer la chute drastique des prix qu'on a pu observer depuis le mois de janvier.

Hier, l'OPEP a suggéré de réduire encore la production de 1,5 million de barils par jour jusqu'à la fin de l'année. Face à cette proposition, la Russie, second pays producteur de pétrole derrière les Etats-Unis et devant l'Arabie Saoudite, affiche encore des réticences.

En France, les prix à la pompe ont largement chuté. Lundi, le gouvernement devrait publier ses nouveaux chiffres portant sur les tarifs moyens pratiqués cette semaine en station service.

 


 

Suivez nos actus, conseils et bons plans !

Essence&CO sur Twitter    Essence&CO sur LinkedIn    Essence&CO sur Facebook

 


Guillaume Belfiore Guillaume Belfiore
Responsable Marketing Digital & Branding

 

 

 

Coronavirus : transports publics réduits, faut-il faire le plein ?

Face au Coronavirus,la situation de crise sanitaire que connaît la France actuellement entraine un grand nombre de conséquences sur plusieurs secteurs. Concernant les transports, les mesures annoncées par le gouvernement ces denriers jours incitent plusieurs villes à réduire leurs réseaux de transports en commun. Cette mesure, à double tranchant, incite elle-même les gens à faire le plein d'essence.

Bons Plans