Actualités

Carburant : les prix vont-ils à nouveau grimper ?

Essence&CO sur Twitter   Essence&CO sur LinkedIn   Essence&CO sur Facebook

La chute du prix du carburant touche-t-elle à sa fin ? C'est la question que l'on pourrait se poser alors que le prix du baril remonte progressivement et que les pays de l'OPEP vont tenter de nouvelles négociations.

Au mois de janvier, le baril de pétrole de Brent était à 64 dollars. Au 31 mars son coût avait été divisé par trois à 21,65 dollars, du jamais vu depuis 17 ans. Sur ce premier trimestre le principal facteur reste bien entendu la pandémie de Coronavirus.

Pour les automobilistes, la situation est à double tranchant. D'un côté le litre de carburant, quel qu'il soit, perd plusieurs centimes - même si la part des taxes en France modère cette baisse. D'un autre côté, la situation de confinement interdit les Français de prendre leur voiture sauf cas exceptionnel.

Mais cette baisse toucherait-elle à sa fin ? Il semblerait en tout cas que le pétrole connaisse un nouveau souffle depuis quelques jours.

 

Une crise mal gérée par l'OPEP

Face au confinement massif de la population, d'abord en Chine puis à travers le reste du monde, les pays importateurs de pétrole ont drastiquement réduit leurs importations de carburant. Il faut dire que la crise sanitaire met mal l'ensemble du secteur de transport. Dans cette situation, plutôt que de s'accorder sur une réduction de la production journalière afin de contrôler l'offre et la demande, les pays exportateurs de pétrole l'on joué en solo.

La Russie a refusé de diminuer sa production, et pour lui grignoter des parts de marché, l'Arabie Saoudite a décidé de casser les prix, notamment en direction des importations de la Chine, client historique de la Russie. Le cours du baril a alors plongé, ce qui a donc eu des répercussions sur les prix à la pompe.

 

 


Crédits : boursorama.com

 

 

Vers une sortie de crise ?

Mais le cours du Brent remonte peu à peu. La première amorce fut sans doute un tweet publié par le président américain Donald Trump au 3 avril. Ce dernier prétendait avoir eu écho d'un arrangement en cours de négociation entre la Russie et l'Arabie saoudite face à la situation actuelle. Le cours du baril de Brent - qui indexe le prix des carburants en France - a alors enregistré un fort bond en passant de 23 à 32 dollars.

Profitant de ce nouveau souffle, les pays de l'OPEP jettent un peu d'huile sur le feu en annonçant qu'ils se réuniront demain afin de trouver une solution face à la crise actuelle. De quoi faire redoubler la confiance du marché pétrolier.

A l'heure où nous écrivons ces lignes, le cours du baril de Brent est à 32,45 dollars.

Des prix toujours en baisse, pour combien de temps ?

En France, les prix ont rarement été aussi bas à la pompe. Selon les dernières données officielles du Ministère de la Transition écologique et solidaire publiés lundi :

 

Le Gasoil s'élève à 1,2310€/L.

Le prix du litre du SP95 est à 1,2881€/L 

Le SP95-E10 affiche un prix moyen de 1,2725/L.

Le SP98 passe à 1,3583€/L.

 

La réunion de l'OPEP demain pourrait donc être décisive sur l'évolution du cours du baril.

 


 

Suivez nos actus, conseils et bons plans !

Essence&CO sur Twitter    Essence&CO sur LinkedIn    Essence&CO sur Facebook

 


Guillaume Belfiore Guillaume Belfiore
Responsable Marketing Digital & Branding

 

 

 

Coronavirus : 3 conseils pour confiner sa voiture

Depuis le 17 mars la France est en confinement face à la menace du COVID-19. Et la situation se prolonge au fil des annonces du gouvernement. A quoi ressemblera le déconfinement ? S'agira-t-il un processus échelonné ? Beaucoup de questions n'ont pas encore de réponses. En attendant, si vous ne faites pas partie des personnes utilisant leur voiture, voici quelques conseils pour mettre également votre véhicule en confinement.

Téléchargez Essence&CO sur iOS et Android
Téléchargez
Essence&CO